Auteur Sujet: europe  (Lu 4054 fois)

altair

  • Invité
europe
« le: 11 juillet 2012 à 11:30:46 »
ci-dessous commentaire  du jour d'une lettre de marché qui prouve bien que le sommet du 29 juin était de l'enfumage,probablement du au carré jupiter-neptune:
 
Depuis le début de séance un froid a été jeté sur le marché par la Cour constitutionnelle allemande. Les juges suprêmes, qui ont commencé à examiner une série de plaintes contre la ratification du mécanisme européen de stabilité (MES), ont laissé entendre qu'ils pourraient ne rendre leur décision que dans plusieurs mois.
Cette hésitation retarde encore la mise en place du MES et détériore la confiance des marchés accordée aux dirigeants européens dans leur capacité de mettre en oeuvre les avancées annoncées sur le front institutionnel.
Le temps presse, et Rome, dans le viseur des marchés, a reconnu pour la première fois qu'il n'était pas exclu qu'elle ait recours aux fonds de secours européens pour faire face à la flambée de ses taux d'emprunt, une option qu'elle avait écartée jusqu'ici.
Du côté de la péninsule Ibérique, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a expliqué les détails du plan européen d'aide aux banques et doit annoncer les grandes lignes du nouvel effort de rigueur auquel est contraint le pays.
Les investisseurs resteront aussi attentifs aux minutes de la FED ce soir, en effet la banque centrale américaine s'était engagée à intervenir davantage, notamment dans le cas où les problèmes de l'Europe viendraient à perturber fortement l'économie américaine.